Coup de gueule

Dès fois, ca peut faire du bien de crier !!

Dès fois, ca peut faire du bien de crier !!

Celles et ceux  qui me suivent sur Facebook savent qu’hier j’étais en expo. Ils savent aussi que des objets ont été dérobés sur mon stand. Et que cela met le moral dans les chaussettes et donne envie de tout jeter de vendre ces perles au prix de gros !

J’ai besoin d’expliquer quelques petites choses sur mon travail et sur le travail des créateurs/créatrices en général.

Ce n’est pas dans le but de me faire plaindre (j’suis salariée et j’peux profiter de ma passion, c’est un luxe), mais juste pour une prise de conscience… et c’est un bon défouloir pour repartir sur de bonnes bases…

Les prix

J’entends souvent : “oh mais c’est cher” ou “ah oui quand même, 30 euros”.

Et oui ! Tout travail mérite salaire. Et pourtant ! Je ne me rémunère pas…

J’ai choisi de vendre mes créations à prix raisonnables, pour permettre aux gens de se faire plaisir avec du fait-main, d’ajouter de la fantaisie à leur vie sans avoir à casser leur tirelire. Le but pour moi est de rentrer dans les frais et de pouvoir acheter de nouvelles fournitures pour laisser s’exprimer ma créativité et mon imagination.

Pour information, le smic horaire net c’est 7.38€. Si je rémunérai mon travail au smic horaire, ca donnerait ca :

  • mascotte – 2 heures – 7.38*2 = 14.76€ (*) => vendu 8€
  • collier corail – 6 heures – 7.38*6 = 44.28€ (*) => vendu 30€

(*) hors frais (charges sociales, impôts, RCP, fournitures, frais bancaires, matériel, frais postaux, etc.)

Et encore, il faudrait que je veuille bien travailler à ce tarif là ! (je n’ai rien contre les personnes n’ayant pas le choix et devant subir ce taux… je compatis…)

J’ai bien compris que je ne pourrais pas vivre de ma passion. Je reste salariée à temps complet et je gère ma petite entreprise sur mon temps libre, que j’essaie de rentabiliser au mieux !

Les expos

Les expos c’est folklorique.

Après des heures passées sur le net ou pendue au téléphone pour avoir les coordonnées de la bonne personne à contacter, on se retrouve enfin avec le dossier à remplir dans les mains.

Là il faut alors constituer le dossier en tentant de prouver qu’on a sa place ! Et en croisant les doigts pour qu’il n’y ait pas de revendeurs.

On envoie le tout et on attend… On attend… On attend… Croyez moi, pour les nerfs, c’est difficile.

On reçoit la réponse (de nouveau difficile pour les nerfs) :

  • Oui! Youhou, y’a plus qu’à penser à tout ce qu’il faut emmener et préparer pour être ready
  • Non 🙁 Aucune info la plupart du temps. La meilleure explication étant “nous avons beaucoup de créateurs de la même catégorie” => si tu vois pas de différence entre des bijoux en rocaille, des bijoux fimo et des bijoux en fil d’alu… dont acte

Alors on prépare son expo : des nouveautés, des affichettes de saison, la vérification du matos d’expo, …

Et le jour J, en retard, il faut charger la voiture et faire la route. Le top pour les marchés de Noël c’est de partir avant le lever du soleil… Ca fait bizarre… Souvent, je me lève bien plus tôt que pour aller bosser !

Les expos, pour les exposants, ça commence avec la mise en place entre 7h et 8h du mat’ (le réveil sonne bien bien plus tôt).

Une fois la mise en place effectuée, et bien, on se pose et on attend. On papote entre exposants, on fait de nouveaux bijoux, on lit un bouquin… On stresse quand il n’y a personne… On stresse quand il y a trop de monde… 10h de stress en moyenne…

Et le soir, on fait le bilan : a-t-on remboursé l’investissement de l’emplacement? On est sur les rotules et on s’écroule de fatigue.

Les petites remarques

On en entend des vertes et des pas mûres. On pourrait en faire une encyclopédie en 50 volumes. Et il faut un certain self-control pour continuer à sourire alors que l’envie de répliquer est bien là !

“Ah oui, ma fille fait ça aussi à l’école” : ok, ta fille, elle enfile de perles. Sagement, les unes à cotés des autres… Moi je repasse souvent dans les perles pour obtenir des motifs, mais si ta fille peut le faire, chiche!! T’as déjà regardé la taille du trou d’une rocaille ?? (1mm)

“Je regarde, c’est tout” : t’inquiète m’dame, j’suis pas vendeur de tapis ni camelot. J’vais pas te forcer à acheter ! Les bijoux, c’est un choix du coeur, un coup de coeur, ça ne se contraint pas.

“Et c’est vous qui faites ça?” : non, en fait, j’suis une patronne vénale qui fait travailler pour une bouchée de pain – sens littéral du terme – des petits enfants asiatiques dans une cave pour te présenter des pièces uniques !

“Tu as des perles à la maison, tu peux faire pareil” : on fait un concours? Moi j’ai plus de 36kg de perles (oui oui, les toutes petites perles, 2mm en moyenne) et 200 nuances… Et pour le faire cette petite mascotte que tu regardes, je te fournis perles, aiguille et fil et on regarde comment ca se passe ?

“Oh mais c’est quoi ?” : comme dirait ma maman “c’est écrit dessus, comme le Port Salut”. Je m’embête à faire des étiquettes, les plus claires possibles et toi tu les lis pas ? “Bijou de portable”, ça me semble très clair pourtant…

“C’est combien?” : alors grande nouveauté, les chiffres suivis du symbole €, c’est le prix !!

“Et vous avez ça?” : cette phrase apparait après 5 bonnes minutes d’examen du stand. Ça détaille tout et ça te demande pile poil ce que tu n’as pas sur la table. Certains ont un talent fou à ce jeu. Ça permet d’avoir une excuse pour ne pas acheter (“oh bah tant pis alors”).

“Oh c’est joli” suivi d’un “ah mais c’est des petites perles” (avec un air bien dédaigneux) : les perles de rocaille ont mauvaise réputation. Elles ne sont pas régulières et pourtant, si on leur laisse leur chance, on fait des merveilles !!

Heureusement, que dans chaque expo, on arrive à trouver un bon moment dont on doit se souvenir… Un petit garçon qui passe plusieurs fois pour choisir un cadeau pour sa maman… Un immense sourire d’une gamine dont le nouveau meilleur ami est la petite mascotte réalisée avec amour…

La revente

Lors des expos, malheureusement pour tous les créateurs, notre hantise, c’est le stand du revendeur. Il se fournit en Asie à moindre coût et te vend ça vraiment pas cher, tout en continuant à faire une marge de dingue !

Le problème c’est que les gens, à force de ne voir que ça sur les marchés, ne voient même plus la différence quand ils se retrouvent dans un marché artisanal. Ils ne prennent plus le temps de regarder le stand : ils fixent les prix, ne voient pas qu’il y a écrit en gros “fait main” (ok, on ne précise pas que c’est pas fait par des “chinois” dans un atelier clandestin pour rien)… Mais quand même !!

Ouvrez les yeux !!!!

 

J’vais arrêter là sur ce coup de gueule. Il est déjà bien rempli !

Et je retourne sur le net pour faire vivre ma page, ma boutique, mes méninges !!! Je ne vais pas me laisser abattre : je vais renoncer aux expos (trop éprouvant) et continuer à créer !! Et merci à tous ceux qui me font confiance : c’est grâce à vous que je continue ! ♥

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

13 thoughts on “Coup de gueule

  1. MAZERAND Yvette

    Juste une petite question “ironique” : Est-ce que ça va mieux après ce “coup de gueule” ? C’est vrai que ça doit user à la longue ce genre de commentaires quand le but est de montrer et vendre son savoir-faire. Heureusement qu’il y a des personnes sachant apprécier et c’est par celles-là que vos réalisations sont attendues ! C’est ça qu’il vous faut retenir… Je trouve vos réalisations très “joyeuses” et fines : je suis, moi, très admirative de votre travail, car oui c’est un travail et pas juste un passe-temps !!!. Merci de nous faire vivre votre ressenti car de le partager devrait aider à le supporter.
    Bon courage et bravo !

    Répondre
  2. Line

    Bonjour Yvette,
    Oui ça fait du bien. Ca permet de poser les choses…
    22 ans de passion, 14 ans d’expo, 3 ans d’entreprise, heureusement que j’arrive à voir le positif !!!
    Et heureusement qu’il y en a : sans ça, l’inspiration m’aurait quittée…
    Merci pour ce gentil message.

    Répondre
  3. fabsy

    créatrice moi-même, je suis de tout coeur avec toi, et je soutiens ton coup de gueule ! je n’ai jamais eu de vol sur mon stand mais je crois que si ça m’arrivait, je serais aussi dans tous mes états ! bon courage !!!

    Répondre
  4. Ohr

    Bonjour Céline,
    Effectivement, ton travail demande beaucoup de temps et de patience. Tu fais un travail formidable, très joli, très original. Je trouve dommage, sincèrement que les gens soient blessants comme ça et gratuitement. Je comprends que bien souvent, ça t’agace. Et enfin, je trouve que tu as réellement beaucoup de courage pour continuer malgré tout ça. En tous les cas, toutes mes félicitations car toutes tes créations sont magnifiques.
    Crois moi, si je pouvais, je te soutiendrais bien plus que ça.
    Je t’embrasse très fort et à bientôt.
    Ohr.

    Répondre
  5. Line

    Merci Aurore.
    Je pense que les gens n’ont pas conscience d’être blessants quand ils font ces petites remarques. C’est rare qu’ils les fassent en te regardant bien droit dans les yeux.
    Merci de ton soutien sans faille !! ♥

    Répondre
  6. Sylvie

    oui, je comprend, je fais ça depuis 4 ans, et j’ai de moins en moins envie de le faire! Sur une de mes dernières manifestations, j’avais le sentiment de me prostituer! oui c’est peut être exagéré mais c’était mon ressentit, et je t’avoue, je n’ai plus envie de ce ressentit là. Les revendeurs dans les marchés artisanaux, cassent tout, même le marché, car ensuite personne ne veux y retourner et ils finissent par disparaitre ces marchés; Les organisateurs devraient plus penser à ça qu’a remplir leur espace. Mais il est vrai que les rencontres et parfois comme tu dis une seule dans la journée, illuminent un marché pas rentable. Courage, et continues, même en ne faisant plus ou presque de marchés!

    Répondre
  7. Sylvie

    oui, je comprend, je fais ça depuis 4 ans, et j’ai de moins en moins envie de le faire! Sur une de mes dernières manifestations, j’avais le sentiment de me prostituer! oui c’est peut être exagéré mais c’était mon ressentit, et je t’avoue, je n’ai plus envie de ce ressentit là. Les revendeurs dans les marchés artisanaux, cassent tout, même le marché, car ensuite personne ne veux y retourner et ils finissent par disparaitre ces marchés; Les organisateurs devraient plus penser à ça qu’a remplir leur espace. Mais il est vrai que les rencontres et parfois comme tu dis une seule dans la journée, illuminent un marché pas rentable. Courage, et continues, même en ne faisant plus ou presque de marchés!

    Répondre
  8. Line

    Sylvie,
    Je note une nette détérioration des relations avec les gens. Ils deviennent agressifs même quand tu leur dis juste “bonjour”. Je n’ai pas souvenir d’un tel sentiment dans les années passées.
    J’espère le retour des vrais marchés artisanaux (en région toulousaine, c’est pas courant), les gens revenant au fait-main petit à petit.
    Je vais continuer : les perles c’est mon air ! Sans création, on s’éteint quand on est passionné.
    Merci.

    Répondre
  9. annesophie-b

    Ahhhhh mais comme je reconnais tout ça!!!!!
    EXACTEMENT les mêmes choses que j’entends…c’est cher, tu peux faire la même chose, Vous n’auriez pas…
    Heureusement qu’il y a des gens qui aiment le fait main ou qui connaissent et vous font des compliments, sans forcément acheter, juste un “oh c’est bien fait!”, un “c’est beau!!” et puis il y a aussi les clientes fidèles qui, elles, savent le boulot que ça représente, aiment vraiment votre travail au point de vous acheter régulièrement vos créations… de ce côté, je suis bien servie et je les remercient du fond du coeur.
    Courage, ne baisse pas les bras, ton travail est magnifique!!!

    Répondre
  10. Line

    Bonjour Anne-Sophie,
    Et oui, on a de la chance d’avoir des gens qui reconnaissent le travail fait-main. Ca remonte le moral quand on vit de mauvaises expériences.

    Répondre
  11. Sylvie

    Je comprends votre coup de gueule sur le vol. Moins sur le reste. Oui, c’est difficile de trouver des expos, c’est décevant de rentrer chez soi le soir avec un CA proche de 0… Et c’est difficile aussi de s’aligner sur des personnes qui vendent sans bénef (ben oui, j’ai (j’aurais) besoin d’en faire un minimum)… Mais le contact avec les gens est comme il est, c’est le jeu, et il suffit de retenir les compliments que l’on reçoit et le partage que l’on peut avoir lorsque des clients potentiels, curieux, s’intéressent d’un peu plus près à l’histoire de nos créations. 🙂

    Répondre
  12. Line

    Bonjour Sylvie,

    Je sais que c’est le jeu des expos… Mais après 15 ans d’expo, j’ai eu besoin de parler un peu de mon expérience. Je vois nettement le changement dans le comportement des gens 🙁
    Je remercie toutes les personnes qui ont la gentillesse de regarder ce que je fais, d’échanger un sourire. Sans elles, il n’y aurait rien de positif à faire des expos.
    Ces rencontres me manqueront je pense… Mais qui sait, peut-être que je reviendrais en expo !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.