Arbre à chats – Part. 2

Allez, hop, aujourd’hui, je vous dévoile l’avancement de projet “Arbre à chats”.

Vous avez pu découvrir les premières étapes de “l’étagère”. Maintenant, on passe au recouvrement de la structure.

Nous avons choisi de recouvrir la structure avec du sisal, pour que les minous puissent se faire les griffes et l’escalader facilement.

Cela n’a pas été une partie de plaisir… Loin de là… Trouver le bon système de fixation, c’est pas simple. D’ailleurs, au final, il y a plusieurs types d’accroche! Depuis le début, nous voulions pouvoir ouvrir l’arbre si besoin (nettoyer, attraper un chat, etc.). On est donc parti sur une fixation amovible : le sisal sera maintenu par du scratch sur les montants.

Ma machine à coudre a chauffé pour coudre le scratch sur le sisal, l’agrafeuse a bien fonctionner pour fixer l’autre partie de scratch… Mais on s’est heurté à un problème de taille : ce revêtement en sisal n’est pas maniable pour être cousu. Une fois les bords faits, il n’a pas évident de coudre plus loin.DSC08392Donc, les extrémités seront “scratchées” mais le reste devra être fixé de manière plus ou moins définitive. Après de nombreux essais et errances dans les magasins de bricolage en quête d’inspiration, on a fini par choisir de maintenir le sisal à l’aide de colliers de serrage en plastique.DSC08466

Au final, le sisal tient très bien, malgré la délicatesse légendaire de Norman (en pleine action ci-dessous). Plein de jouets se sont cachés dans l’arbre. Des petites ouvertures ont été faites pour taquiner les minous quand ils sont cachés dans l’arbre.

DSC08477

On a même une planque secrète pour les jeux de société!

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.