Ne pas rentrer dans les cases

entrer-dans-caseComme vous le savez, les créateurs se posent souvent beaucoup de questions.

Je ne fais pas exception à la chose. Mon cerveau fourmille de questions… Ces questions ne trouvent pas toujours de réponses, mais elles permettent de m’affirmer, d’accepter ce que je suis, de mettre des mots sur ma façon de penser… En résumé, d’être MOI et fière de l’être ! 100% UNIQUE la fille qui ne rentre pas dans les cases !

Voyons, en vrac, ce que ça peut donner de ne pas rentrer dans les cases (selon moi) !

Utiliser des perles de rocaille normales. Et non, chez moi, pas de perles calibrées, toutes identiques.. J’aime choisir chacune des perles qui passe sur mon aiguille pour avoir un rendu unique ! Ici, pas de miyuki, pas de delicas, pas de toho… Que des perles irrégulières et le défi qu’elles représentent lorsqu’il faut adapter un modèle.

Avoir lâché un CDI sans regret. Je bosse de manière doublement indépendante : en ayant monté mon entreprise (vous connaissez la boutique, il me semble 🙂 ) et en étant également Ingénieure informatique indépendante ! C’est du sport, du stress, de la passion, on ne compte pas ses heures, mais ça vaut le coup (bon, j’ai la chance d’être épaulée, ça aide).

Ne pas vendre au black. C’est un vrai choix. Il pourrait être facile de vendre des petites babioles sous le manteau. Très peu pour moi. J’ai mon entreprise pour pouvoir proposer mes bijoux à la vente de manière légale. Je suis fière de payer taxes et impôts !

Avoir dépassé la trentaine, ne pas être mariée, ne pas avoir d’enfant. Et oui, je ne fais rien comme tout le monde. Je ne vais pas faire des gosses parce que “il est temps”, “c’est normal” etc… n’en déplaisent à certains!

Etre une femme libre : libre de faire mes propres choix, libre d’assumer mes erreurs, libre de disposer de mon corps, libre de gérer mon argent, libre d’aimer, libre d’avoir du caractère, libre de dépenser mon argent, libre de me promener, libre de me tromper, libre de profiter de la vie les cheveux au vent et la jambe légère, libre de rire à gorge déployée, libre de ne pas aimer tout le monde, libre de vivre comme bon me semble, libre de respirer à plein poumon, libre de porter un bonnet Bisounours! [il est fort probable que cette tirade soit une conséquence de tragiques événements voulant remettre en cause toute notre culture]

Bizarrement, j’aime bien ne pas rentrer dans certaines cases prédéfinies (je ne me fais pas d’illusion, je rentre dans beaucoup d’autres cases). Il me semble que c’est bien typique de la France de cataloguer les gens et façons de penser… Heureusement qu’il faut de tout pour faire un monde!

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.